nouvelles dispositions concernant les cyclistes:

 

 

Article 20

Après l'article R. 431-1 du code de la route, il est inséré un article R. 431-1-1 ainsi rédigé :
« Art. R. 431-1-1. - Lorsqu'ils circulent la nuit, ou le jour lorsque la visibilité est insuffisante, tout conducteur et passager d'un cycle doivent porter hors agglomération un gilet de haute visibilité conforme à la réglementation et dont les caractéristiques sont prévues par un arrêté du ministre chargé des transports.
Le fait pour tout conducteur ou passager d'un cycle de contrevenir aux dispositions du présent article est puni de l'amende prévue pour les contraventions de la 2e classe. »

zones de rencontre

 

Benoît Hiron   08-08-2008/CERTU(cf "partenaires")

Le décret du 30 juillet 2008 introduit le concept de « zone de rencontre » dans le Code de la route. Il vient complèter et modifier les deux outils aux maires pour aménager des zones de circulation apaisée en agglomération qu’étaient « l’aire piétonne » et la « zone 30 ». Aucun de ces deux outils ne permettait une totale mixité entre tous les usagers sur une partie de la voirie urbaine : piétons, cyclistes, usagers motorisés, transports en commun… Ce decret traduit dans le code de la route, sur la base des expériences d’autres pays européens et de la proposition du comité de pilotage de la démarche « code de la rue », le concept de « zone de rencontre » . Au sein de ces zones de rencontres :

  • la priorité sera donnée aux piétons qui n’auront pas obligation de circuler sur les trottoirs,
  • la vitesse des véhicules motorisés sera limitée à 20 km/h."

Bien évidemment toute la réglementation classique s’appliquerait à la zone de rencontre que ce soit la législation pour les personnes à mobilité réduite (notamment les personnes handicapées) , la signalisation, etc… Ainsi, au stade actuel des réflexions, il est prévu de garder un espace refuge réservé aux piétons, dès que la largeur de la rue le permet, afin d’assurer un cheminement piéton non accessible aux véhicules motorisés.

La « zone de rencontre » pourrait être une rue, englober une place ou un ensemble de voiries. Elle serait d’une dimension peu étendue afin de rendre possible une contrainte forte de vitesse sur les véhicules et une en plus une attention soutenue des conducteurs du fait de la priorité piétonne.

En terme d’aménagement et de lisibilité, parmi les idées avancée il y a celle d’une chaussée qui s’efface avec un changement de matériaux et un contraste visuel. Ainsi les usagers motorisés perçoivent que l’espace dans lequel ils pénètrent n’est plus essentiellement destiné à l’écoulement du trafic.

Ce concept avec quelques variantes existe déjà sous cette dénomination en Belgique et en Suisse mais n’est pas une reprise intégrale des pratiques de ces deux pays, la loi sur l’accessibilité de 2005 donnant des indications fortes sur le champ des possibles.

Le CERTU travaille à court terme sur un document d’explicitation de la future réglementation dont la parution devrait suivre la sortie du décret et à moyen terme sur un guide en direction des aménageurs.

 

en savoir plus:certu.fr

 



 

 

pistes cyclables non obligatoires

 

Depuis 1999, les voies cyclables ne sont plus obligatoires, à quelques exceptions près.

Pour en savoir plus: texte publié par la FUBICY